Est-il possible de visiter la célèbre maison d'Amityville, connue encore sous l'appellation la maison du diable ?

L'exploration de la fameuse maison d'Amityville est bien susceptible d'être une curiosité chez tout le monde. Connue sous le nom de la résidence principale du diable, les sensations fortes qui en découlent seraient-elles authentiques ? Pour en savoir davantage au sujet de la fameuse résidence d'Amityville, consultez ci-dessous un article plus détaillé.

Que peut-on savoir sur la maison d'Amityville ?

La maison du diable se situe juste sur la côte de la ville de New York, plus précisément dans le district d'Amityville. Le fait de se rendre dans cette résidence, ou tout simplement de la découvrir ne relève en rien de la chance. Cette maison, qui se niche au cœur d'une banlieue relativement épargnée par le tourisme, suscite une certaine perplexité et une certaine confusion.

A lire également : Gestion de file d'attente : la solution pour un accueil simplifié des patients

Cette demeure dont la construction est de couleur hollandaise, remonte aux années 1928. Elle porte le sobriquet de la " maison du diable ", qui lui a été attribué en raison des deux verrières situées au tout dernier niveau. Celles-ci permettaient de faire croire à une apparence diabolique, bien sûr. Ce pavillon plutôt sobre a une histoire sanglante et connaît une notoriété certaine en raison des crimes qui y ont été perpétrés. 

Les DeFeo y ont emménagé durant les années 1960. C'était une existence tout à fait classique, un ménage des plus modestes, mais les choses ont commencé à tanguer dans les années 1974. En effet, par un coup de feu, le 13 du mois de novembre de la même année, le fils Ronald DeFeo exécute ses parents et ses quatre frères et sœurs. 

A voir aussi : C’est quoi le calendrier de l’avent Dior ?

Ceci au moyen d'une carabine 357 magnums pendant qu'ils sont endormis. Le mystère de ce meurtre émane de ce que nul ne percevait ses tirs, sans oublier qu'il aurait déplacé les cadavres. Il plaide qu'il a été menacé par certaines personnes.

Après la condamnation de l'enfant, la maison est mise en vente, c'est alors que la famille Lutz arrive, et que son histoire débute. Encore, une autre famille modeste emménage dans cette propriété à la fin des années 1975. Avec leurs deux gosses, les époux déclenchent la saga du mythe en déclarant qu'ils sont frappés de troubles liés à des faits surnaturels. 

C'est ainsi qu'un homme de lettres a été convié à y consacrer un ouvrage intitulé "L'horreur d'Amityville". Des projections, des reportages, tout va à merveille. Qu'est-ce qui peut rendre aussi curieux ?  La maison a subi quelques travaux de rénovation. Avec le temps, on l'a fait repeindre, et les deux verrières ont été remplacées, mais elle demeure la maison du diable. 

Malgré le fait que la maison d'Amityville se fait vieille, de nombreuses personnes sont toujours tentées de la visiter, et d’y consacrer plusieurs heures. On dit alors "perte de temps".

Est-il nécessaire de consacrer du temps à la découverte de la maison d'Amityville ?

Il faut premièrement mentionner que même si nous parlons d'une visite, cela ne signifie pas qu'elle soit possible. Vous ne visiterez la propriété que pour la regarder, la photographier, et éventuellement vous faire interpeller par son détenteur actuel qui en aurait assez, et rien de plus. C'est dire que la demeure d'Amityville est une véritable illusion.

En effet, depuis les Lutz, plus personne n'a jamais été confronté à un drame particulier, mais cette histoire s'est bien vendue et a suscité l'imagination. Il y a de la fiction ; certes, mais avant tout de la réflexion, puisque celle-ci peut vous encourager à vous en rapprocher. À peu près de la même manière que la villa Winchester, elle se contente sur cette idée de la résidence fantôme, sans pour autant y puiser autres choses. 

Il n'est pas question d'un musée, alors il est impossible d'y entrer. Cette magnifique maison a juste été un jour, le théâtre d'une affreuse histoire et dont certains ont fait toute une histoire, selon ce que beaucoup de gens savent faire. Si toutefois vous voulez y faire un saut, c'est au 112 Ocean Avenue à Amityville, mais pensez à profiter de Long Beach, et pourquoi ne pas passer un week-end dans le Montauk, pour vous détacher des chemins classiques.

Autre chose, le seul sentiment exceptionnel possible que vous en retiriez ne peut être que de vomir durant le trajet.

Copyright-2023
 | Mention légales