Quelles techniques à utiliser pour rédiger un discours convaincant ?

Lorsqu’on veut s’adresser à un public, il est nécessaire de préparer son discours. Il existe quelques conseils à suivre lorsqu’on rédige un essai argumentatif ou persuasif. Ces conseils aideront à définir le contexte du discours, à trouver les bons arguments et à conclure avec une ouverture forte. Voici comment procéder pour obtenir un discours que l’on veut convaincant.

Définir le contexte du discours

Définir le contexte d'un discours est une tâche linguistique. Cela revient à définir de quoi on parlera au public, ainsi que les différents aspects qu’on abordera. Pour une entreprise par exemple, le contexte d'un discours est une partie importante du marketing. Il reflète l'image de la marque et contribue à la relation avec le client. Par conséquent, il est important de s'assurer que le discours est cohérent dans tous les supports marketing.

A lire en complément : Quels sont les rendus offerts par le digital factory ?

Avant de commencer le processus d'écriture, il est conseillé de créer une structure claire de son discours. De cette façon, il est plus facile de clarifier le messager. Cependant, il est conseillé d’éviter d'utiliser des mots compliqués, du jargon et des fioritures. La bonne place pour chaque mot est essentielle.

Rédiger un plan pertinent

Un bon plan est utile afin de prononcer un discours pertinent pour le public et qui suit un ordre logique. Il existe plusieurs manières de mettre en œuvre un plan, mais le plus important est de le suivre tout au long du discours. Un bon plan devrait comprendre quatre parties : l'exposé du sujet, les arguments et la conclusion.

Lire également : Techniques de gestion du temps pour les entrepreneurs individuels dans les services

On peut écrire un discours dans plusieurs styles différents. Le style descriptif qui décrit un lieu ou bien un objet, l'argumentation qui est pour ou contre une idée, et l’injonctif qui explique une situation ou une idée. Chaque style aura sa propre structure et son propre objectif.

Un plan efficace doit intégrer un sens aigu de l'éloquence. Les bons orateurs utilisent des métaphores et des exemples familiers. Ces éléments peuvent aider à prononcer un discours convaincant qui inspirera le public. Un bon orateur s'efforcera de parler entre 130 et 160 mots par minute. Par rapport à la conversation, le discours moyen compte environ deux cents mots par minute.

Développer un bon plan est essentiel à la livraison efficace d’un discours. Avoir un plan bien pensé aidera à s’assurer que les arguments s'enchaînent logiquement. Il existe différentes façons de structurer un bon discours, mais le plan le plus courant comprend une exposition du sujet, des articulations et une conclusion.

Trouver les bons arguments

L'un des éléments essentiels d'un discours persuasif est l'argumentation. À l'aide d'exemples et d'une progression logique, l'argumentation peut aider l’interlocuteur à rendre son argument plus convaincant. Ce style peut débuter dans la vie de tous les jours, au théâtre, ou même chez un narrateur de texte.

Un argument est une déclaration d'idée ou d'opinion, et peut être explicite ou implicite. Il peut aussi être illustratif. Lorsqu’on utilise des exemples pour étayer ses arguments, on peut rendre des arguments plus clairs et plus concrets. De plus, cela les rend complets.

Dans le cas de l'argumentation, il est important de se rappeler que le public comprend rarement les détails d'un argument. Les gens vont rapidement aux conclusions sans comprendre les détails. C'est pourquoi il est essentiel de suivre un processus précis. Il est aussi conseillé de développer une série d'arguments et de contre-arguments.

Généralement, le public s'attend à ce que l’interlocuteur parle naturellement et crée un lien avec lui. Ainsi, ce dernier doit s’entraîner quotidiennement pour développer des compétences de communication naturelle. Cela signifie qu’il doit mémoriser certaines parties de son discours et de ses articulations. De plus, il doit prévoir quelques mots percutants qui l’aideront à bien communiquer avec son public.

Conclure le discours avec une ouverture

Un bon discours d'ouverture peut inspirer le public et donner le ton juste. Cela peut aussi fédérer le public. Cependant, lorsqu’on doit faire un discours, il arrive de ne pas savoir du tout par où commencer. En suivant les astuces citées plus haut, on devrait pouvoir s’en sortir, mais pas totalement. En effet, un discours ne saurait être bien présenté sans une ouverture.

Lorsqu’on se prépare à conclure un discours, il est essentiel de connaître les nuances de l'ouverture. C'est la partie du discours qui introduit le sujet et retient l'attention du lecteur. Il résume également les différents axes de son développement. En outre, il doit aussi exprimer une position ou une opinion sur le sujet. De plus, il devrait inclure un retour au problème qui a été soulevé dans l'introduction.

De plus, le public doit être en mesure de comprendre la position de l’interlocuteur et son objectif. Pour y parvenir, les remarques introductives doivent être en alignement avec celles-ci. Pour s’assurer qu’on a atteint le but de son discours, il faut être préparé du début à la fin. Il n'est pas conseillé d'improviser à ce stade.

Un discours se doit d’être préparé. Pour cela, il faut établir un plan bien précis de ce qu’on souhaite présenter. Après avoir trouvé de quoi convaincre le public, il faut prévoir une ouverture pour pouvoir retenir son attention.